Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
A la découverte du rhum

Le rhum et moi, mes dégustations, mes impressions.

Faire vieillir son rhum part II bis

Publié le 20 Février 2016 par Guillaume C. in Projet

Bonjour,

voici un bis sur la partie 2, car rien de nouveau dans l'évolution du "culottage" du tonneau.

Par contre, 15 jours après avoir rempli le tonneau de muscat, en en continuant mes recherches sur ce projet, je me suis aperçu que mon tonneau était recouvert, à l'intérieur de paraffine.

Cela est prévu pour limiter les échanges entre le bois et le liquide, qui, dans les volumes aussi petits que 5-10-15l et même plus, sont assez radicaux.

Mais mon but étant de "'charger" le fût avec le muscat d'abord, puis du bourbon, je me suis dit que cette pellicule de cire gênerait fortement mon but.

J'ai donc vidé le fût, mis de coté le muscat, et ensuite fait bouillir une bonne quantité d'eau (près de 4l), et j'ai rincé l'intérieur du fût avec.

La température de fusion de la paraffine étant de l'ordre de 60-70°, de l'eau bouillante allait a faire fondre.

Et cela a fonctionner. Le fût sitôt rempli, il faut l'agiter fortement dans tous les sens, pendant au moins 30 secondes, et le vider directement... Il ne faut pas laisser à la paraffine le temps de se refiger.

J'ai renouveler l'opération une seconde fois, et nettement moins de produit en est sorti, preuve que cela fonctionne bien.

Au toucher, l'intérieur du fût ne donnais plus cette impression d'être graisseux.

Après avoir laisser refroidir le tonneau, je l'ai de nouveau rempli d'eau pendant 24h, puis revidé et re rempli pendant 24h, toujours à l'eau froide.

Ensuite, j'ai remis le muscat, et retour à la cave, pour continuer le vieillissement.

Mes craintes, suite à cette manœuvre, était surtout d'avoir des fuites. Ce que je peux dire, c'est que 3 semaines après la manipulation, aucune trace de fuite.

De même, le fût ne semble pas avoir absorber outre mesure le liquide.

J'ai eu le fabricant, qui m'a confirmé l'utilité de la paraffine. Cela vaut la peine si on fait vieillir directement son rhum (ou whisky) sans préparer le fût.

Mais pour ma part, et ce n'est que mon point de vu, cela ne vaut pas dans mon cas, et pour les raisons suivantes :

- Trop impatient pour laisser plusieurs mois (comptons au moins 10/12 mois) le muscat, et autant pour le bourbon, afin d'avoir un échange bois/spiritueux équivalent.

- C'est le muscat qui va rincer en bonne partie le tonneau, puis ensuite le bourbon. Donc, ce n'est pas l'alcool prévu qui va éponger le max de tanins du fût neuf. L’intérêt est donc moindre.

Cependant, pour ceux qui souhaitent faire vieillir directement leur rhum en fût, sans préparation, il est nécessaire de laisser la paraffine. Sinon, ca va être violent, le batch #1 !! ;)

 

Enfin, dernier conseils à mes amis voulant tenter l'expérience.

En discutant avec un ami ayant commencé son vieillissement avant moi, nous avons comparer les comportement de nos fûts.

Ce qui est a retenir, c'est de conserver le fût dans un endroit assez stable en température et en hygrométrie.

Je traduit : Plutôt dans la cave que dans le salon.

En effet, dans le salon, la chaleur (surtout en hiver !) et la sécheresse générée par le chauffage domestique va faire travailler dans le mauvais sens les douelles du tonneau, engendrant des fuites, et donc la nécessité de donner un bain régulier à notre précieux.

Dans une cave (ou au sous sol, ou ..... bref) certes, c'est moins joli, et si on veux le montrer à ses potes, faut prévoir des casiers à bouteilles à clés ;) mais les conditions sont réunies pour que le bois travaille le moins possible.

Voilà, vous en savez un peu plus sur l'évolution de ce projet.

Reste encore à attendre mai ou juin, pour soutirer le muscat, et y placer le bourbon à la place.

Commenter cet article