Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
A la découverte du rhum

Le rhum et moi, mes dégustations, mes impressions.

Articles avec #cocktails catégorie

Le ti punch

Publié le 21 Mars 2015 par Guillaume C. dans cocktails

Ti punch

Ti punch

L'heure de l'apéro arrive !!!!

Il fait beau dehors, le soleil brille dans ce magnifique ciel bleu azur d'été......

A moins d'entendre les cigales et les boules de pétanques s'entrechoquer, signifiant plutôt Pastis ou ricard, un bon ti punch nous rappellera (pour ceux qui ont la chance d'y être allé) les bons souvenirs des antilles.

Alors, qu'est ce que le ti punch, boisson "nationale" des nos DOM (mais pas que).

C'est simplement l'autre appellation du cocktail CRS. Non, on l'appelle pas comme ça parce qu'il cogne..... Mais à cause de sa composition.

C'est le cocktail à base de rhum le plus simple à réaliser.

Ce qu'il nous faut, c'est juste 3 ingrédients :

Du sucre de canne

Du citron vert

Et bien sur, du rhum.

Mais attention !!!!!

Car le ti punch n'est pas qu'un simple cocktail, c'est à lui seul un élément culturel.

Tout d'abord social (un peu comme le petit jaune à Marseille), une référence commune.

Ensuite, un peu comme le fumeur de pipe, il nécessite tout un cérémonial (On peut s'en passer, mais bon, on en profite moins...)

Pour illustrer celà, je citerais simplement la serveuse du restaurant, à Cayenne, qui m'a servi mon premier ti punch ultra marin :

 

Je laisse monsieur se tuer.

Tout d'abord, il y a une chose importante :

On ne coupe pas le citron n'importe comment...

Et non, on ne met pas un quartier entier dans le verre (sauf si on préfère le citron au rhum, mais dans ce cas, autant mettre de l'eau).

Non, on coupe le citron en tournant autour du "trognon", en faisant de petits morceaux, avec peu de pulpe.

Voilà pour le citron.

Ensuite, le sucre.

Liquide ou en poudre ?

Liquide :
On évite le canadou..... ca n'a aucun gout, aucun intérêt sinon juste sucrer.
On partira sur du sucre roux liquide.
Si on veux vraiment faire original, on va même utiliser du sirop batterie (sirop de canne concentré). Cela apportera un petit gout réglisse très original (attention, ce sirop est très concentré, il ne faut en mettre qu'un peu).

En poudre.
Tout pareil que pour le canadou, on banni le sucre blanc, on privilégiera le sucre blond de canne, ou la cassonade (bien que je trouve celle ci trop forte en gout).

Et de même, on ne fait pas un sirop de rhum, donc on garde la mesure ;)

Et le cas des glaçons ?

Et oui, on voit souvent des recommandations pour en mettre.

Vous voulez être banni jusqu'à la septième génération par un sorcier vaudou ?
Alors mettez des glaçons, mais dans ce cas, n'aller jamais aux antilles avec cette idée.

L'idée même de glaçon la bas........
Je me suis fait engueulé par un ami local, car je mettais ma bouteille de rhum au frigo, à l’hôtel (mais là, c'était surtout pour la mettre hors de vue...).
D'autre part, le glaçon a la fâcheuse tendance à dissimuler l'alcool, et bonjour le casque après.

Maintenant, vous voilà seul face à votre verre et vos ingrédients.

Tiens, j'ai oublié de parler du principal : le rhum.....

Juste simplement à dire, prenez du rhum agricole.........
Certains préfère le charette, moi, pas du tout !

Ensuite, chaque rhum étant différent, choisissez votre/vos préférés.

Donc, face à votre verre, seul au monde, comment le servir......

Et bien, c'est simple, et je renverrais à la citation plus haut.

On dose le sucre, puis on écrase le citron, et l'on met le morceau dans le verre.

On mélange à la cuillère (ou au bois lélé, c'est mieux, mais plus rare à trouver). On prend son temps, on mélange le jus au sucre.

Ensuite, on verse le rhum. Pas trop(*), mais pas une larme non plus ;)

Ensuite, on laisse tout ce petit monde se mêler, tranquillement, en continuant la discussion (je l'ai dit, le ti punch, c'est aussi une composante sociale ;) )

Ensuite, on déguste, accompagné d’acras de morue, de boudins antillais, ou ce que vous souhaitez, mais surtout, et toujours dans la bonne humeur d'une belle journée d'été.

Il existe une variante, le ti vieux, ou on dose moins en sucre (voir pas du tout) et on remplace le rhum blanc par du rhum vieux.

ti vieux

ti vieux

Pour finir : Contrairement à ce qui est écrit dans ce post, on est pas obligé d'attendre l'été pour boire un ti punch, à l'heure actuelle, on est au mois de mars, à 2 jours du printemps, et je rédige ce texte en sirotant tranquillement mon cocktail favori, le ti punch ;)

(*) Pour une question d'équilibre, on marche sur 2 pieds. C'est pareil pour le ti punch, on ne part jamais sur une seule jambe, sauf à être un vieux pirate à la jambe de bois !

commentaires