Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
A la découverte du rhum

Le rhum et moi, mes dégustations, mes impressions.

Faire vieillir son rhum

Publié le 9 Janvier 2016 par Guillaume C. in Projet

Bonjour,

voilà quelque temps déjà que le projet me titille.

Jusqu'à présent, je donnais une touche boisée à mes rhum arrangés, avec des copeaux de chêne et de cerisier torréfiés, cela apportait une touche sympathique, mais assez artificielle.

Ensuite, un de mes amis c'est lancé dans le vieillissement en fut.

Après avoir put gouté son travail, me voici enfin décidé.

Je vais faire vieillir mon rhum en fut de chêne.

Et comme ce projet me plait, je compte vous faire partager mon expérience au fur et à mesure de son avancement.

En tout premier lieu, il faut choisir le fut.

Alors que choisir.

Volume, qualité, etc... sont des paramètres à prendre en compte.

Pour le volume :

j'ai pris un 5l, qui pour moi est le minimum.En dessous, l'évaporation et le "taux d'échange" entre le bois et l'alcool est trop important par rapport au volume.

Au dessus, ce n'est qu'une question de finance. 10l, ça en fait des bouteilles.... Et au dessus, on dépasse, je pense le WAF largement dépassé.

Ensuite, suivant les choix trouvés sur le net, j'avais la possibilité de prendre un fût neuf, ou refait dans des douelles de tonneaux ayant servis à du bourbon ou du cognac.

Les deux sont valables, mais ma préférence allais au premier, car je pouvais le "faire", enfin le cullotté comme dirait un fumeur de pipe.

J'ai la chance d'habiter dans une zone viticole, et avoir trouvé un vendeur de tonneaux.

Ceci m'a permis d'économiser sur les frais de ports, et en plus, faire bosser un artisan local. Double banco.

Voici donc l'heureux élu. (désolé pour la photo, y'a mieux comme back ground).

 

Faire vieillir son rhum

Ensuite,  il reste encore à choisir comment le préparer. Car un f^tt neuf, c'est d'une par un vrai pochtron, d'autre part, il y a tellement déchange que les premières "cuvées" seront totalement imbuvable a court terme.

On va donc le préparer en le remplissant d'un autre alcool un certain temps.

C'est là que le choix du neuf laisse le plus de part à l'imagination.

Après avoir longuement hésité, dicuter avec d'autres personnes, mon choix s'est porté sur le processus suivant :

En un premier lieu, on laisse le fût un jour ou deux avec de l'eau dedans. Histoire de le ré étanchéifier.

Ensuite, premier remplissage avec du muscat de Rivesaltes.
Cela, va, je pense arrondir le boisé du fût pour la suite.

Après, ce qui était mon choix premier, du bourbon. Mon choix se portes sur un "simple" Jack Daniels. Car je veux plutot une finition bourbon que vin doux. Et puis, cela fera du JD a distribuer aux amis amateurs de sky ;)

Enfin, la première cuvée pourra démarrer. Et là, mon choix se porte sur  mon rhum de coeur, la Belle Cabresse.

Pour ce qui est des temps de "travail" de chaque alcool, ça se passera à l'expérience.

Je vous dit à la prochaine pour la suite de l'expérience !

Commenter cet article